Aller au contenu principal

La nouvelle génération du contrôle technique !

Conduire par temps de pluie

Lundi 14 octobre 2019

(2)
Conduire par temps de pluie


En Automne, les risques au volant par temps de pluie sont nombreux : manque de visibilité, perte de contrôle du véhicule , aquaplanning… voici quelques conseils et rappels essentiels à connaître pour adapter sa conduite en cas de grisaille.

S’assurer de l’équipement de votre véhicule

Avant de conduire en cas de forte pluie, assurez vous que tout fonctionne correctement pour une conduite en toute sécurité.

  • Les balais d’essuis glaces : il est primordial de détecter les anomalies de fonctionnement. Plusieurs caractéristiques peuvent vous alerter sur leurs états et vous indiquer qu’il est temps de les changer (zones non essuyées, saccades et bruit…)

  • Les feux : un bon fonctionnement des feux est capital pour rouler en toute sécurité, assurez vous qu’ils fonctionnent parfaitement.

  • L’état des pneus : des pneus en bon état réduisent les risques d'aquaplaning. Il est conseillé de faire vérifier leur état dans un garage pour évaluer l’épaisseur de la gomme.

Savoir anticiper les dangers

Vous devez redoubler de vigilance en conduisant sous la pluie ! 

Afin de prendre toutes les précautions nécessaires, augmentez les distances de sécurité. En faisant cela et en réduisant votre vitesse, vous bénéficierez d’une plus grande marge et pourrez mieux anticiper les situations les plus délicates.

De plus, cela vous permettra d’éviter les freinages brusques : dangereux par temps lambda, ils le sont encore plus sous la pluie ! Les conséquences de ce type de freinage peuvent être d’une grande ampleur.

Autre astuce pour conduire sereinement : bannir le régulateur de vitesse! Cela vous rends passif au volant ! Vos réflexes seront moins présents en cas de situations d’urgence si vous utilisez cette option.

Bien entendu, respectez les limitations de vitesses fixées en cas de météo pluvieuse pour éviter les risques.

Que faire en cas d'aquaplaning

L'aquaplaning est provoqué lorsque l’eau présente sur la route s’infiltre sous les pneumatiques et ne peut plus être évacuée normalement.  Cela engendre le glissement de votre véhicule sur la route, et donc une perte de contrôle.

Si cela vous arrive, pas de panique ! Relâchez l’accélérateur lentement, et évitez de freiner, accélérer ou encore tourner le volant brusquement. Vous retrouverez petit à petit l’adhérence sur la chaussée.

Comme vous l’avez compris, un bon entretien de votre véhicule et une conduite vigilante sont les clés pour conduire sereinement cet Automne !



Rejoignez la nouvelle génération du contrôle technique !

Chargement des actualités du contrôle technique